3) - Conséquences des dérèglements

 

3) Conséquences du dérèglements :

 

Les dérèglements « retard de phase », « avance de phase » et « libre court », entraînent un rythme de vie rarement en accord avec les rythmes que nous imposent la société d'aujourd'hui.

Et se forcer à suivre des rythmes qui ne sont pas les nôtres, déclenche :

  • des troubles du comportement (irritabilité et apathie)
  • des dettes de sommeil
  • une fatigue chronique

De plus, des observations ont étés menées chez des travailleurs postés, et on remarque qu'ils présentent plus de maladies que les autres travailleurs:

  • des maladies cardio-vasculaires
  • un risque accru de diabète
  • des troubles gastro-intestinaux
  • troubles de la mémoire

 

Enfin, des études ont montré que chez travailleurs de nuit et travailleurs posté le risque de cancer était accru à partir du moment ou la personne exerce ce type de travail depuis plus de 5 ans.

 

En 2012, une enquête de l'INSERM avait mis en lumière une augmentation de 30 % du risque de cancer chez les femmes travaillant régulièrement de nuit.

 

Le travail de nuit est donc actuellement classé comme « probablement cancérigène » par le Centre international de recherche sur le cancer.

Cependant, nous ne pouvons pas apporter d'éclairages sur les mécanismes physiologiques liant horloge biologique et ces genres de maladies car les études sur le sujet n'en sont qu'a leurs débuts.