4) L'horloge biologique principale : rôle et fonctionnement

 
4) L'horloge biologique principale : rôle et fonctionnement

 
L'oscillateur générant le rythme circadien de l'homme, se nomme horloge biologique.
Située dans l'hypothalamus, elle est formée de deux noyaux suprachiasmatiques, composés d'environ 10 000 neurones chacun.

L'activité de ces neurones oscille sur un cycle de 23h30 ou 24h30 grâce à des
gènes horloge à l'intérieur de ces neurones.
A des moments précis de la journée, les noyaux suprachiasmatiques vont envoyer des signaux électriques aux structures proches de l'hypothalamus.

Il envoie notamment des signaux à la
glande pinéale, dont le rôle est de la plus grande importance, elle synthétise "l'hormone du sommeil" : la mélatonine.
La mélatonine est diffusée dans le sang et se répand dans l'ensemble de l'organisme.
 
                                                    Glande pineale
                                                                 Coupe transversal du cerveau

Sa production contribue à l'endormissement et influence donc de nombreux paramètres tels que la baisse de la température corporelle et l'arrêt de la sécrétion de la cortisol.

La mélatonine à aussi un rôle de stimulant dans la sécrétion de l'hormone de croissance.

On remarque qu'un rythme circadien, en induit ainsi plusieurs autres, telle une réaction en chaîne.

On en conclue qu'au sein du corps, deux types de signaux sont utilisés pour diffuser l'information de l'heure externe et pour perpétuer les rythmes circadiens : ce sont les signaux neuronaux et hormonaux.
×